domahom (V 4)




construit en dur... avec poutre apparente

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 18 décembre, 2014

La bataille

Aujourd'hui, comme j'ai été sage et que j'avais mes points fidélité à claquer avant la fin de l'année, j'me suis fait une toile.
Le Hobbit : La bataille des cinq armées, de Peter Jackson :

bataille-hobbit.jpg
Tout est dans le titre.
Par contre, on comprend plein de choses qui arriveront par la suite et la profondeur ainsi que l'humanité des personnages s'en trouvent grandement enrichies.
J'ai bien aimé !

lundi, 24 novembre, 2014

Quand on aime...

Dans la série, je fais tout qu'est-ce que je veux, aujourd'hui je vais au cinémaaaaaaaaaa !
Hé oué !
Bon, rien d'innovant, j'aurai pu me contenter d'attendre l'inspiration pour écrire un nouveau billet sur la pénurie de coccinelles couveuses dans les élevages de la banlieue sud de Cusco, ou bien éditer le dernier billet... mais bon, je préfère vous raconter portenawak.
Bref, juste pour vous écrire que je retourne voir Interstellar, toujours de Christopher Nolan et je pense que je vais l'aimer autant que lors du premier visionnage.
En rentrant je m'arrêterai chez Lidl (oui Lo, y en à 2 sur ma route, c'te folie !), mais ça, la moitié de la population irlandaise s'en moque.

Interstellar-2.jpg
Allez, j'vais pô y aller à poil, faut que j'me prépare, j'vous laisse...

lundi, 17 novembre, 2014

Interstellar

Aujourd'hui, sur ma toile, on jouait Interstellar, de Christopher Nolan :

Interstellar.jpg
Alors...
Déjà, n'y allez pas sans mouchoirs, dès la 44ème minutes vous aurez du mal à résister et pour mémoire, le film dure 2h49mn...
Sinon, c'est assez... encore que pas tant que ça...
C'est plus comme... mais de façon différente...
Forcément on retrouve un peu... mais uniquement si on a déjà vu les références...
Et puis sans oublier... ha mais non, y a également... et encore on trouve...
Bien évidemment, des critiques vont vous dire que si tu y vois de la glace c'est Hot (L'Empire)... s'il y a de l'eau c'est Titanic (le bateau qui coule) et si t'as pas envie d'écrire de conneries, va plutôt à la boulangerie de faire fourrer comme un Paris-Brest ou change de métier !
Forcément ça ressemble ! Qu'est-ce qui ressemble plus un Do joué sur un piano qu'à un autre Do joué sur un autre piano ? Hein ?
Bah oué !
L'interprétation, le rythme, la vélocité, l'intensité, l'accordage, l'environnement, l'acoustique, l'oreille, etc.
Et s'il fallait résumer ce film en un mot ?
Trop facile, ce serait :

Woah !

lundi, 3 novembre, 2014

Deux films sinon rien

Aujourd'hui j'ai été super sage (oué j'aurai pu acheter un droïd chez carrouf mais comme je ne savais plus si je l'avais déjà je me suis fait violence) donc j'ai vu un film ce matin et un autre cet ap-midi, hé oué !
John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski :

john-wick.jpg
Je vous préviens tout de suite, au bout de 10 minutes on pleure.
Passé ce cap, ça flingue à tout va.
On pourrait résumer ce film par : Fallait pas qu'un jeune branleur le fasse chier !
Du coup ça l'a vraiment agacé.
Et le jeune branleur fini par être flingué, tout comme son père et la foultitude de gardes du corps et autres premières gâchettes qui tentent de l'arrêter.
Plus proche du scénario, c'est un tueur (le meilleur) repenti, rangé, qui reprend du service après que le fils du roi de la pègre de la ville lui vole sa voiture et tue sa chienne, le dernier cadeau (c'est là qu'on pleure) de sa femme qui vient de mourir.
Plutôt un bon film, violent, qui ne fait pas l'économie de munitions.

The November Man, de Roger Donaldson :

november-man.jpg
Ici, on retrouve James Bond Pierce Brosnan en ex-agent secret qui reprend du service (d'où la célèbre idée du travailler plus pour flinguer plus...) parce que la mère de sa fille doit être exfiltrée.
Sauf que le chef des services secrets lui fait un gosse dans l'dos, la femme se fait tuer par le brillant élève de l'agent retraité et là ça part en vrille.
Lui non plus fallait pas l'énerver.
Sauf qu'à la fin, on voit le maître et l'élève travailler de concert pour sauver la fille mais aussi la témoin n°1 qui peut faire basculer le destin du vrai méchant de l'histoire qui fini flingué sur un yacht... oups, j'raconte la fin...
Nan mé allez-y c'est du bon, ça flingue aussi dans tous les sens mais c'est pour la bonne cause... enfin pas toujours...

mardi, 28 octobre, 2014

Entre les tombes

Hier, je n'ai pas fais que jouer avec mon futur serveur et glander devant l'Empire dans l'plasma, nan, nan, nan, je suis allé au cinémaaaaaaa !
On y jouait un tas de trucs dont Balade entre les tombes, de Scott Frank.

balade-entre-les-tombes.jpg
C'est glauque, ça flingue à tout va, ça découpe des otages, la drogue, l'alcool et... Liam Neeson !
MA-GI-STRAL !
Ça m'a donné envie de lire le bouquin de Lawrence Block (et ça tombe bien il figure dans mon stock d'epubs) pour voir si le personnage du film est à ce point détaché de toute humanité (en apparence) jusqu'à ce qu'une image, un cri ou un gosse le rende avide de justice et de vengeance (pas toujours), ou initie une sorte de nettoyage par le vide (en dernier ressort).
C'est violent mais c'est humain, c'est un excellent film.

mercredi, 15 octobre, 2014

Piqué par un vampire !

Oué, je suis allé voir Dracula untold, de Gary Shore.

dracula-untold.jpg
Alors en gros, on nous présente Dracula comme une "victime", le bien qui se sert du mal pour gagner et qui se fait piéger. Mais attention, je ne dis pas ça de façon péjorative hein, nan, nan, nan.
Ce film est excellent, c'est bien joué, l'ambiance est grise à souhait, les personnages à leurs places, les effets spéciaux utilisés comme il faut.
Bref, j'ai aimé ce film.

lundi, 29 septembre, 2014

La Guerre des mondes

Dans le plasma ce matin : La Guerre des mondes, de Spielberg en DVD.

guerre-monde.jpg
Bon, j'vous la fait courte : grosse daube intergalactique.
C'est pas mauvais, c'est juste à chier !
A oublier...

mardi, 9 septembre, 2014

La fureur de vaincre...

Hier après-midi, dans l'plasma y avait La fureur de vaincre, de Lo Wei :

fureur-dvd.jpg
Houla la vache de scénario de merde !
Yeah !
Alors dans le genre ça a mal vieilli, ça envoie du lourd.
Tellement c'est trop moche qu'on apprécie même pô la chorégraphie des combats.
Bon, il va me falloir un Star Wars pour me remettre, minimum, c'est dire...

lundi, 8 septembre, 2014

Délivre-nous du mal

Ce matin, un lapin je me suis fait une toile.
Au programme Délivre-nous du mal, de Scott Derrickson :

delivre-nous.jpg
J'vous l'fais cours :
L'Iraq, la guerre, des soldats trouvent une tombe et rentrent possédés aux USA.
USA, le flic rencontre le curé, équipe de choc pour exorciser le soldat meneur qui a enlevé la femme du flic.
Fin.
En gros, on a tous les trucs pour faire sursauter le spectateur, la caméra épaule pour les scènes d'actions, la sombritude pour accentuer l'effet de surprise, les cris, les voix, du sang, beaucoup de sang, la repentance, dieu, toussa toussa, etc., c'est fatiguant !
Les acteurs jouent super bien mais le rythme n'est pas là, il y a un côté plat dans le scénario dont j'arrive pas imaginer un relief.
Dommage, vraiment dommage, y avait tout pour faire un excellent film.

lundi, 1 septembre, 2014

Lucy

Aujourd'hui, je me fais Lucy :

lucy-film.jpg
Comment vous dire... c'est du Besson.
Vous prenez un peu de Léon, un peu de Midnight Express, un soupçon de Da Vinci Code, beaucoup de référence à 2001, un peu de Michael Ange et ça fini avec une clé USB peine d'étoiles.
C'est bien joué, mais le rythme n'est pas constant et comme pour 2001, l'odyssée de l'espace, je pense qu'il faudrait lire le bouquin avant pour tout bien comprendre... ha, j'apprends à l'instant qu'il n'y a pas de roman... bon bah demerden sie sich hein !
En gros Lucy est la gentille et elle gagne à la fin, voila, voila.
Comment ?
Nan, c'est cadeau ne me remerciez pas ;-)

- page 1 de 4