domahom (V 4)




construit en dur... avec poutre apparente

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, 7 janvier, 2014

623

Ou : cette place de parking est à moi !

623.jpg
Previously in 623 (The Residence) :
En rentrant de vacances, la voiture bien chargée, quelle ne fut pô notre (mauvaise) surprise (et mon grand agacement) de voir notre place de parking occupée par une Peugeot immatriculée 75.
Après quelques minutes d'attente et de klaxonnage (sport officiel dans la résidence quand un quidam fait comme chez lui et squatte indument la place qui n'est pas sienne) qui mirent à mal les oreilles de mon Smab d'amour à moi que j'ai, rien ne fit bouger l'importun, trouver une autre emplacement je dus... Yoda sors de mon corps immédiatement !

Épisode 2

Hier soir en rentrant du boulot, mon Smab d'amour à moi que j'ai devait être tout content que je lui ai laissé disponible la place de parking pour lui éviter de faire le tour du quartier pour garer sa rouge trotauto.
Bah nan !
La place était de nouveau occupée par l'autre 75.
Seulement en rentrant, Smab croisa le beau gosse de voisin qui partait en courses et qui lui expliqua que sa copine qui squatte notre place quand on est à la campagne a eu une gentil mot sur sa voiture lui enjoignant de trouver parking ailleurs croyant que c'était de notre fait, malgré que la voiture occupant ensuite la place ne correspondait en rien à la nôtre... enfin la grande... enfin j'veux dire la mienne quoi hein !
Visiblement, l'occupant nouvellement arrivé dans la résidence pense que l'emplacement 623 est à lui.
Oué ben nan, ça va pô du tout du tout c't'affaire !
Dans la foulée, je me fends d'une belle lettre, dans laquelle je retire toute agressivité (pô évident) ainsi que toutes les promesses de tir à vue au fusil à canon scié (encore moins facile), que je plastifie (pour cause de pluie) en que je m'en vais coller sur la vitre conducteur de la Peugeot.
Lettre dans laquelle j'explique ça va faire 10 ans que nous garons nos véhicules à cette place, tout comme le faisaient les propriétaires précédents et qu'il conviendrait qu'il se renseigne très vite sur le numéro EXACTE de l'emplacement correspondant à son appartement avant "que la situation ne devienne trop épicée".
Chemin faisant, je croise le beau gosse de voisin revenant de courses qui me raconte l'histoire, l'étau se resserre, va pô falloir que le marin fasse des phrases sinon ça va réduire considérablement son crédit d'amabilité auprès du voisinage.
Ce matin, en rentrant de la Poste, j'ai repris la place en l'annonçant par SMS à mon Smab d'amour à moi que j'ai, reste plus qu'à attendre la réaction de l'intrus. Espérons qu'il comprenne sa méprise, ma patience étant tout juste créditée d'un ou deux points pour ce genre d'histoires.

PS 1 : et si je vous disais que pendant les vacances j'ai rêvé de guerre et de déménagement, a tel point qu'à un moment j'ai envisagé de rentrer avec de quoi tirer dans l'tas, hein ?

PS 2 : en réponse à mon SMS, Smab me signale qu'en partant ce matin il a vu la Peugeot était garée plus loin, hmmm, j'ai déjà gagné ?

PS 3 : il semblerait que que le squatteur ait compris sa méprise...

dimanche, 30 septembre, 2012

Verres & gelée

Récolte du raisin blanc de chez la gentille voisine de belle maman transformée en gelée (et aussi en jus de raisin blanc) :

gelée_raisin_blanc
Bricolage du dimanche matin :

bouteilles_polies_sept
Découpe de bouteilles suite à la commande d'un pot à crayons et d'un pot pour ustensiles de cuisine pour nos voisins.
Vous ne verrez pas les huit bouteilles de jus de raisins rouge, vendangé par moi-même (comment chui trop content d'en avoir pris soin pendant toute un année de mon pied de vigne), ni le tas de feuilles que Smab à ramassées avec sa machine soufflante et rien de la salle de bain de l'étage qu'est pô encore terminée.

samedi, 5 mai, 2012

Météo

Capricieuse serait le bon qualificatif pour la décrire.
Soleil, pluie et grêle se succèdent jour après jour.
Bon, ça ne nous empêche pô de bosser dans la maison et dans le verger.
Verger où Smab à dégainer sa débroussailleuse termo pô nucléaire à lui qu'il a.
En effet, l'herbe non fumable commençant à être de bonne taille malgré le tapis de celle coupée l'automne dernier et non ramassée pour cause de météo déjà un peu humide. Du coup, elle est coupée court et pô de foin à sécher, tout va sur le pourrissoir.
Pendant ce temps, hé oué, j'ai terminé le porte_manteaux made in récup de tout ce qui trainait dans la maison et pô que :

porte_manteaux_cuisine
Les parties métalliques sont peintes avec une couleur à effet martelage (Michel -> spécial dédicace)
Vu qu'il a pris la place de celui qui vient d'Ardèche, celui d'Ardèche à pris possession d'un emplacement spécial pour lui dans la salle de douche(s) :

porte_manteaux_sdb
Dans la série les travaux ne nous font pô peur, on a attaqué la grande chambre de l'étage.
Smab a terminé les rebouchages d'enduit, j'ai poncé tout ça, j'ai passé une sous-couche partout et j'ai attaqué la mise en couleur. Le plafond est de la couleur des murs de la petite chambre : argile, et les murs seront blancs. La finition des huisseries des fenêtres et les plinthes seront chocolat.
La chambre attend la seconde couche de blanc et les retouches d'argile sur les dérapages du rouleau...
On s'oriente vers un lino imitation parquet pour le sol, vu que tout le reste de l'étage est en parquet, on sera raccord.
Le plafond des toilettes du RdC ont eu droit à leur raccord de peinture, bah oué, la couche précédente décollait l'enduit plus fin qu'une feuille à cigarette sur le béton, bref, Smab s'en est occupé.
Il a également lessivé la salle de douche(s) de l'étage.
On a brûlé des saloperies, dont le vieux sommier tout pourri, les herbes folles et les branches qui trainaient dans le verger.
Voila pour la Bourgogne.
Sinon, pour mon nannive j'ai eu un rabot électrique et je devrai avoir une lampe Berger trop belle, cadeau de belle maman.
Toujours pas de tablette (iPad ou Android en vue) dans mon parc informatique, je ne m'explique pô cet oubli...
Tiens en parlant d'informatique, on a eu le temps de refaire deux PC, un pour le frère de Smab et un autre (l'ancien de belle maman) qui est déjà dans notre maison pour y servir de jukebox.
Demain on remonte en région parisienne pour notre devoir civique, on ne vous dira pas notre espoir, enfin le mien en tout cas, mais on y croit...
Voili, voilou tout qu'est-ce qu'on a fait pendant cette semaine.
Ha pi on a eu nos voisins à déjeuner avec les S. et L., on a eu aussi la mume, Lucette, Nath et la crapule pendant deux jour aussi.
Ça me porte à penser que la maison est capable d'accueillir une smala complète malgré que les chambres de l'hotel ne soient pas encore complètement terminées... mais on y travaille.
Bon, je vous laisse, y a un Gris du Gabon qui a décidé de monter sur mon épaule en espérant pouvoir chourer le stylo qui est sur le clavier de belle maman, il, enfin non, elle est en pension chez belle maman et je confirme : un perroquet ça parle !!!

PS : à la campagne, Internet ne me manque pô, enfin pô trop ;-)

dimanche, 22 avril, 2012

A voté

Qu'il a dit le monsieur du bureau de vote.
Avant ça, il y a eu la levée du corps, oué nan mé parce que rentrer à 5 h du mat, yoh man, il a pu 20 ans le gamin !
Bref, on s'est levé, moi en preums et Smab... après, on a déjeuné, moi en preums et Smab... après, on s'est lavé, moi en preums et Smab... après et chemin faisant pour nous rendre au bureau de vote (à pied malgré les gros nuages gris et la descente de la rue qu'il faut forcément remonter pour revenir hein) on a croisé le beau gosse voisin du 2ème (oué bon il est comme nous, il vieilli...) qui nous a promis un queue file d'attente au bureau, lui en revenant, il était bien informé.
La queue on l'a vu et on en a été.
Genre on attend d'être près des isoloirs pour y entrer faire notre affaire et reprendre la file ou queue... suivant l'humeur. C'est là que le monsieur qui était derrière moi avant qu'on entre dans les isoloirs est passé devant moi en en sortant.
Bon bah vu l'haleine chargée et devinant qu'à défaut de ne plus avoir soif il doit prend l'apéro tout au long de la journée, je n'en fait pas cas, j'attendrai mon tour et du coup Smab vote en preums.
Il y a une chose que je regarde avec un intérêt croissant depuis ce matin, ce sont les "avis" de vote que l'on trouve sur 20minutes :

avis_vote_12h45
Une des questions que je me pose c'est de savoir si c'est réellement représentatif de ce qu'on nous annoncera ce soir...

EDIT 1 (13h45) : 1 heure après, on retrouve exactement les mêmes pourcentages :

avis_vote_13h45
Une des autres questions c'est de savoir si le lectorat de 20minutes est représentatif de l'électorat ou pô...

EDIT 2 (14h45) : encore une heure après ça bouche très peu :

avis_vote_14h45
Je me questionne sur l'heure à laquelle les estimations seront fiables compte tenu des retour de vacances...

EDIT 3 (15h45) : une autre source (invérifiable évidemment) tendrait à confirmer l'absence d'un des favoris au second tour :

avis_vote_15h45
nous évoquions ce matin en fin de fête (alors que pourtant nous ne devions pas parler politique) cette hypothèse avec la réaction possible, probable, fantasmée... de l'intéressé... gifle, claque, parpaing, râteau, branlée, dérouillée, leçon, etc., faut que je cherche un mot qui signifie tout ça à la fois, des fois que ça me serve un jour... bref, la constance du choix des 20minuteurs est presque un modèle de régularité moi j'dis.

EDIT 4 (16h45) : ça bouge et ça pose une autre question :

avis_vote_16h45
qui corrobore une autre info (invérifiable pour le moment) disant que ce 1er tour réserverait une surprise...

EDIT 5 (17h45) : Je ne sais plus quoi penser :

avis_vote_17h45
mais il paraitrait qu'on soit en train de ranger les talonnettes dans les cartons...

EDIT 6 (18h09) : les chocolats Leonidas nous envoient un télégramme :
Pays-Bas : 27-28°
Hongrie : 25-26°
Bretagne : 16°
Tanger : 13-14°
Béarn : 10°
Bientôt un autre bulletin météo.

vendredi, 20 avril, 2012

Alien vs Prometheus

Ou comment j'invente la roue, si, si (1).
L'autre jour, j'entends à la radio un truc sur Ridley Scott qui tourne un film et que c'est bien et que ça donne envie d'aller le voir.
Prometheus.
Quelques jour plus tard je dis à Smab alors qu'on covoiture qu'il faudrait que je regarde la bande annonce de Prometheus.
Ce soir, l'alien le voisin du dessus vient nous annoncer que demain c'est la nouba chez eux. Donc s'ils l'annoncent c'est que ça va être le bordel.
Smab : "Faut qu'on se trouve un truc demain soir."
Dans ma tête je pense aussitôt découverte d'un iPad de plaisirs coquins à l'hôtel en amoureux et du coup je dis histoire de reprendre le fil décousu de mes pensées :
"Ha bah tiens, faut que je regarde la bande annonce de Prometheus !"
Sitôt dit et me v'la devant le truc en plein écran... wouha !!! et à 2"07', paff le chien déclic :
"Mais c'est l'extraterrestre dans Alien le 8ème passager !!!" (1)
la preuve, voici la bande annonce :
scott_prometheus
et voici Alien :
scott_alien
A peine je montre ça à mon Smab d'amour à moi que j'ai qu'il me regarde drôle et finir par dire :
"Je vis avec un fou !"
Alors que c'est que du cinéma, ttssss, c'est trop pô juste moi j'dis !

Tiens à propos d'Alien, j'ai failli le voir en BO sur les Champs quand il est sorti, hé oué, juste failli.
Avec Thierry un pote de primaire et de collège de mon village picard, on s'est payé deux heures de file d'attente pour se voir fermer le guichet juste devant notre face parce que complet.
Trop la haine de la laillefe on avait parce que trop tard pour une autre séance et le métro et le train pour rentrer dans les brumes picardes.
Bon après je l'ai vu ché pu combien de fois en vidéo et DVD... bon d'accord, pô autant que Star Wars mais quand même, j'l'ai vu tout plein de fois.

(1) oué nan mé c'est parce qu'après j'ai lu les trucs sur Prometheus, genre j'ai l'impression d'inventer l'eau chaude, et que y en a qui dise que c'est les origines d'Alien et que Ridley il aurait dit que non c'est pas ça mais bon hein, manquerait plus que ça se passe sur LV 426 et là moi on m'la fait pô, y a un lien avec Alien, si, si, chui certain !

vendredi, 3 février, 2012

En route !

vasvignetteLa voiture est chargée de chez chargée.
Des palettes, des outils, des sacs, des trucs de récup et tout et tout.
J'aime même été obligé de refuser 2 palettes au boulots, pour cause de plus de place c'pô possible ça tiendra jamais tout ça quoi.
Donc, ce soir on dort en Bourgogne, hé oué !
Demain on fait des courses et pi ché pô quoi.
Dimanche on a invité nos nouveaux voisins à déjeuner et lundi on va taper la discute avec l'entrepreneur qui va grimper sur leur toit pour voir c'est par où que l'eau s'infiltre et nous c'est pour lui demander une estimation afin de refaire la toiture de la grange et éventuellement le solin autour de la sortie de cheminée (la sortie de cheminée aussi du coup).
Je devrai pouvoir terminer d'installer la tête de lit électrifiée (nan Garf, ce sont juste des spots pour lire pô des trucs cochons qui tournent sur 220) et avancer dans la table basse, voir même m'éclater avec mes nouveaux outils électriques, c'te folie !
Bon c'est pô tout ça, mais on a de la route te des crêpes nous attendent...
Soyez pô sages ;-)

mardi, 12 juillet, 2011

En attendant de nouveaux voisins...

On s'occupe à temps plein.
Les matériaux commandés jeudi sont arrivés hier après midi :

materiaux_2011
Alors, dans ce gros paquet nous avons, 10 plaques de doublage pour isoler par l'intérieur les chambres côté pignon ouest, de la colle pour fixer tout ça, de l'enduit pour que ça soit beau, des parpaings de béton cellulaire pour les placards de la cuisine et il nous manque les planches pour faire la porte de la cave.
Ensuite, c'est l'été, le beau temps, les petits oiseaux tout ça quoi et la période de la moisson :

moisson_2011
C'est beau hein ?
Et pour ceux qui s'inquiétaient du vigneviergeocide opéré l'année dernière, aucun souci, elle repousse bien :

vas_vigne_vierge
Voila comment on s'occupe à la campagne en attendant d'aller visiter une maison sur laquelle louchent les Sebyoy qu'est à 300 m de la nôtre...
On vous en dira plus très bientôt.

lundi, 24 mai, 2010

Ambulance bis

20h00, mon portable sonne.
C'est le beau gosse du 2ème qui réclame son chauffeur.
Le plus important c'est de ne pas faire attendre les patients et de les ramener à bon port.
Ce fut fait rapidement, l'hôpital n'est pas loin, à peine 8 feux tricolores.
Pendant le trajet, le voisin était soulagé, content de pouvoir partir la semaine prochaine en bateau pour rallier la Corse, il multipliait les remerciements, qu'on est des mecs sympas, qu'on peut compter sur nous, etc...
Moi, j'ai hâte de le voir avec sa cicatrice, sera-t-il aussi beau que Geoffrey de Peyrac ? Heu... nan, en fait il est déjà beaucoup plus beau.
Bon c'est pas tout ça mais la conduite ça creuse !

Oops, j'oubliais, 8 points de sutures quand même hein !

Et hop ! aux urgences...

Smab fait une sieste.
Je surfe dans le flux du ventilateur.

Ding - dong !
Je me lève et je te bouscule, direction la chambre pour enfiler mon jean parce que ça ne se fait pas d'ouvrir en slip.
Smab est plus rapide, c'est lui qui ouvre pendant que je me fringue.
C'est le beau gosse du 2ème voisin qui s'est ouvert le crane à la cave et qui pissait le sang et qui voulait du désinfectant.
J'arrive à la rescousse.
Ha ben c'est plus de points de suture ou de straps qu'il va lui falloir.
Un œuf, un beau bleu, et un magnifique balafre sur le front, quel dommage, un si beau garçon.
Le temps de le convaincre qu'il serait mieux de se faire... nan je risque de m'égarer.. heu... que disais-je ? Oui, il faut le conduire aux urgences.
Il est d'accord zut, j'aurais du demander autre chose, trop dommage, il retourne chez lui pendant que je me chausse.
Je le récupère un étage plus bas, lui demande s'il a tous ses papiers, la porte claque dans le courant d'air et forcément, il n'a pas ses clefs, allez essaie encore !
Une seule solution : dynamiter la porte passer par le balcon, c'est lui qui le fera parce qu'il fait de l'escalade et qu'il est déjà amoché.
Bref, nous voici en route pour la clinique qui nous oriente vers l'hôpital.
Je le dépose aux urgences, lui laisse mon n° de portable, zut il n'a pas pris son portable, trop dommage once again, je lui laisse de la monnaie pour me téléphoner afin de venir le récupérer.
Ça me rajeunit tout ça, ma lointaine jeunesse où j'étais vraiment ambulancier...

ambulance
PÎÎÎNN PÔÔÔNN PÎÎÎNN !