domahom (V 4)




construit en dur... avec poutre apparente

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 13 avril, 2014

Flash Info

Ayé one again, c'est parti et c'est en ligne :

labricole.jpg
Bon bah c'est comme pour le reste : yapuka !
et ça se passe : ICI

samedi, 12 avril, 2014

Ayé !

Cet après midi, dans le cadre de mon boulot, je me suis rendu à un salon du blog accompagné de mon Smab d'amour à moi que j'ai.
J'y ai rencontré 3 blogueurs.
Deux que je suis depuis des années (Korben et Graphism) et une blogueuse (la mallette à malices) croisée sur le web furtivement il y a quelques années et que je redécouvre.
Il n'en fallait pas moins pour lancer la machine de création de mon blog de bricolage récup et idées à la con, avec le Twitter et le Facebook qui vont avec.
Aller, j'ai un thème à choisir et le blog à construire, j'y retourne...

jeudi, 6 mars, 2014

SdB mais pas que

table-basse.jpgAujourd'hui, j'ai passé la première couche de peinture dans la salle de bain.
Ça change !
Lundi j'avais peinturé les angles et les traces de peinture grise, histoire d'avoir un truc uniforme toussa toussa.
J't'assure, ça change !
Bref, depuis le temps qu'on devait s'y mettre... en fait juste avant d'acheter la maison à la campagne on y pensait fortement mais voila, on n'a pas gagné au loto donc on priorise les travaux.
Ce week-end on file en Bourgogne, j'ai même déjà chargé la voiture avec les trucs récupérés à la poubelle aux encombrants.
L'autre jour, pas courageux que j'étais, j'avais récupéré une grande planche et deux petites pour en faire ché pô quoi, mais bon, du bois au prix que ça coûte hein... mais j'avais eu la flemme de monter à l'appart pour y chercher mon tournevis qui va bien pour démonter des lattes de sommier, du genre de celles que j'aime bien avoir pour faire des photophores, des tables, des sommiers (hu, hu, hu) ou des bancs...
Suite au passage des encombrants elles avaient disparu (encore que j'avais pas fait le tour complet de la cave pour voir dans les recoins si elles y étaient encore) et je me faisais une raison en me disant qu'on ne m'y reprendrait pas, surtout que les envies de bancs se précisent pour la campagne.
Et voici les lattes de sommier qui réapparaissent, toujours autant vissées sur leur support métallique dis donc !
Donc après la peinture et un décrassage du bonhomme, me v'la en route pour la cave, armé du tournevis, des clefs de ma voiture et d'une bonne dose de courage.
Je démonte les lattes (13 en tout, c'est une bonne récolte), sors de la cave les planches récupérées la fois d'avant et la petite table basse Ikéa démontée dont un pied est cassé mais réparable avec de la colle à bois qui va bien et qui trouvera sa place quelque part dans la maison et hop ! Tout ça dans la voiture !
Reste à descendre le carrelage qu'on a viré de la SdB pour en faire des dessous de plats.
Bon c'est pas tout ça mais ce soir on est de sortie pour aller voir l'état d'un PC qui est très malade...

lundi, 10 février, 2014

Vautrage

On avait failli le récupérer le week-end dernier mais faute de migration du PC de belle maman vers Seven, on avait lâché l'affaire, trop dommage.
Hier, mon Smab d'amour à moi que j'ai propose qu'on aille le chercher, illico je suis partant.
Il s'agit d'un canapé de nos amis-voisins de campagne, canapé dont ils ont hérité en achetant leur maison de campagne à eux qu'ils ont, et qu'ils ont remplacé par un autre plus "confortable" et surtout moins vieux, moins abimé, moins défoncé, toussa toussa...
J'avais mis une option dessus, tu penses bien, pour nous faire un truc où se vautrer devant la télé qu'on ne regarde pô, enfin si mais bon, pas souvent, mais ça fait un truc où se poser quand on a du monde.
Bref, on a chargé le canapé sur la galerie, direction notre grange au toit neuf, pour une "restauration rapide", entendez : un renforcement/recollage/réparation/customisation qui lui permettra de tenir le temps qu'on ait une meilleure idée de ce qui le remplacera... plus tard...
J'ai dégainé la scie à onglets, la visseuse sans fil, mes boites de visses, ma colle à bois et mon stock de lattes de sommiers Ikéa de récup, mon mètre, mon crayon, mon marteau et la grange à pris des airs d'atelier temporaire.
Quatre heures plus tard, c'est recollé, renforcé, restructuré et customisé :

canape-campagne.jpg
J'explique :
La structure convertible est retirée, le cadre d'assise est renforcé, il reçoit son "tapis" de lattes et, modernité absolue : il est monté sur roulettes, avant de recevoir un patchwork d'une de mes vies précédentes.
Coût de l'opération : quelques visses, un peu de colle à bois, deux tasseaux soit environ moins de 10€, tout le reste provient de récupérations diverses et variées.

Sinon dans mes projets à la con se confirme celui d'un blog bricolage(s) en tous genres, à suivre...

jeudi, 16 janvier, 2014

Appel aux dons

Si tu as en stock au fond de ton armoire d'anciens jeans et que par bonheur dans tes résolutions ne figure pas celle de perdre du poids pour pouvoir les porter à nouveau, sache que je suis preneur de tout morceau de Denim, déchiré, délavé, immettable, tâché, pour enfant ou adulte, en veste, pantalon, jupe, etc... c'est pour faire un truc dans ce genre là mais plutôt pour recouvrir un siège :

panneau-jeans.jpg
D'avance merci ;-)

mardi, 11 juin, 2013

Table 2.0

Ce week-end campagnard, fut fructueux en terme de constitution de mobilier, jugez vous-même.
Avec mes aventures de chasse à la palette, aux pieds de tables et autres objets abandonnés, nous avons maintenant deux superbes chaises :

chaise-recup.jpg
bon d'accord, là, y en a qu'une mais on en a deux... des chaises (Garf si tu nous lis...).
Pour la petite histoire elles étaient à la cave en partance pour les encombrants car l'une des deux avait son piétement décollé.
Une fois, recollée, poncée et peinturée, la voici (sa sœur également) repartie pour une nouvelle vie.
Dans la série les palettes c'est bien, voici la table de jardin n°2 :

table-avec.jpg
et avec son secret :

table-sans.jpg
et oui, deux bacs qui permettront, quand les saisons (et surtout l'été) seront à nouveau marquées, de profiter d'une table pour manger, dans laquelle on pourra mettre des rafraichissements dans des bacs incorporés tout exprès avec des glaçons, j'en avais pô rêvé mais comme d'autres l'ont fait, j'me suis dit tiens, en voila une idée qu'elle est pô conne !
Bon faut encore faire le trou pour le parasol, la badigeonner d'huile de lin et youpi, elle sera terminée.
Avec les 4 pieds de table qu'il me reste j'vais pouvoir prendre une commande si ça s'trouve hein !

EDIT : le trou du parasol sera entre les deux bacs, pile au milieu du plateau, comme sur la première table (qui elle n'a pas de bacs) :

table_jardin_1

dimanche, 2 juin, 2013

Projet cadeau

Vendredi en triant des trucs sensés partir à la poubelle au boulot, v'la ti pô que j'tombe sur des 45 tours dont certains évoquent des souvenirs ou des possibilités bricolesques.
Hier soir, en délirant avec une consœur à la recherche d'atomes crochus en terme de chansons, je capte une info qui coïncide avec un des disques, bingo, j'ai mon idée !
Aujourd'hui, en revenant de notre tournée des vides greniers locaux, on fonce chez nos amis suédois pour y acquérir un cadre pour cette idée.
Quelques textos plus tard j'ai la couleur : bleue.
Armé de ciseaux, d'un crayon, d'adhésif double-faces, du tapis de coupe et d'une mignonnette de chocolat au lait, j'attaque le chantier :
encadrer le disque sur fond bleu dans le cadre qui va bien :

cadre_kado.jpg
C'est emballé et demain direction la Poste pour l'expédition.
C'était le premier, un deuxième est prévu mais c'est pour plus tard...
Du coup j'ai pris des photos qui me serviront pour mon projet de blog bricolage, je commence à avoir de quoi faire, trop bien !

dimanche, 3 février, 2013

Need it !

DB15F_HDB15M.jpg
Si tu as ça en stock, je suis potentiellement très intéressé si ça ne me coûte pas un partie de mon anatomie.
Il s'agit d'un adaptateur DB15 femelle vers un HDB15 mâle (vu le débat actuel ça reste encore politique assez correcte hein).

lundi, 7 janvier, 2013

Tabouret revival

L'autre jour, j'avais récupéré à la poubelle à côté du boulot un tabouret de piano qui avait vu sans doute autant de culs que le nombre de fois où les compositeurs s'étaient retournés dans leurs tombes en entendant leurs œuvres massacrées par d'apprentis musiciens, à tel point qu'il avait un pied de décollé, du chatterton noir pour maintenir le velours hors d'âge de l'assise qui avait été rafistolée par un amateur qui était au bricolage ce que je suis à la chirurgie esthétique, c'est dire.
Bref, pendant les vacances, ayant réuni les éléments indispensables à sa restauration/transformation, j'ai attaqué le chantier avec mon commis : Smab !
Pour une idée de ce à quoi il ressemblait avant ça se passe par ICI.
Alors au programme, démontage du plateau pour virer le velours, changer la mousse (pour une plus ferme volée à beau papa), poncer le piètement qui sera verni par Smab (vernis récupéré à la poubelle), confectionner une couverture d'assise en skaï blanc (gentiment donné par une dame au boulot) et un coup de peinture (la même que le plafond de la grande chambre de l'étage) sur et sous le plateau après son recollage (car les restaurateurs précédents l'avaient coupé dans l'épaisseur (?) pour le démonter, d'ailleurs on voit la marque de séparation sur l'arrondi du plateau).
Après séchage, ça ressemble à ça :

tabouret_2.jpg
Quand on sait que neuf (et moins confortable) ça se vend dans les 80 euros, moi j'dis que c'est une bonne opération, surtout que je pensais en faire un pied de table basse... une autre fois pitete.

Dans le genre opération que je ne qualifierai pas forcément de bonne, c'est le ponçage de la dernière chambre de l'étage que nous avons effectué avec Smab ce week-end et qui s'est terminée par un rattrapage quasi parfait des coups de couteaux à mastique utilisés par moi et belle maman lors du décollage du papier peint, et, opération qui s'est terminée par un blocage de mon dos qui me vaut de manger matin, midi et soir des médicaments ô combien merveilleux dans le traitement de la douleur, j'ai retrouvé une mobilité qui m'avait quitté ce dimanche, la salope, et aussi un arrêt de travail pour la semaine.
Voila du repos après les vacances, je fais vraiment dans la caricature du fonctionnaire... ce qui ne faisait pas partie de mes résolutions pour 2013... ha ben tiens, oui, c'est quoi mes résolutions d'abord ?

jeudi, 3 janvier, 2013

Lampadaire

Souvenez-vous.
L'autre fois, en balade qu'on était mon Smab d'amour et moi dans la zone commerciale de La Croix Blanche, sur l'itinéraire pédestre qui nous conduisait de la Fnac à Casa, on passe près de Milonga et de la zone de stockage des déchets, poubelles et autre cartons d'emballage.
C'est là qu'un employé du magasin musical déposait un pied d'enceinte qui semblait en bon état mais qui ne méritait pas d'autre sort que la poubelle.
Jetant juste un œil dédaigneux à la chose, nous continuâmes vers Casa y flairer l'affaire de la journée.
De retour vers la voiture, forcément, on devait repasser près des poubelles milonganaises où le pied d'enceinte était toujours là, résigner à son triste destin.
Tu penses bien que deux secondes plus tard il était dans ma main direction la banquette arrière de la voiture pour une inspection et un diagnostique de son état.
Il sera réparé à la campagne, la molette de réglage de la hauteur du support ayant un peu faussé la taquet de blocage qui restait en position blocage... comme quoi parfois un p'tit déblocage et ça va tout de suite mieux.
Une autre fois, mon Smab d'amour récupérateur à ses moments perdus, nous dégotte un abat-jour aux poubelles de l'appartement, juste un peu abimé mais rien de bien méchant, hop direction la campagne où il sera rejoint plus tard par le pied d'enceinte.
Cet après-midi, la voiture chargée de belle-maman, de gentille voisine, de la cousine de Smab que l'on conduisait à la gare, de Smab et de moi, nous voici parti pour l'Intermarché flambant neuf de la ville du TGV, comme quoi la Bourgogne c'est paumée, certes, mais on peut venir s'y paumer à grande vitesse...
Bref, dans le rayon bricole de l'enseigne, v'la ti pô que j'y trouve une douille d'ampoule avec bague de montage d'abat-jour... bah oui, il lui manque juste un système de fixation pour la rendre solidaire du support d'enceinte et ça nous ferait un second lampadaire made in Dom la bricole.
Une tige filetée volée à beau-papa fera l'affaire, deux écrous plus tard, enrobé d'un bout de mousse de protection du meuble de la salle de bain, de 4 mètres de fil électrique et d'une prise, merveille des merveilles, la lumière fut :

lampe_noire.jpg
Coût de l'opération : 6,45€
Soit dans le détail : 2,5€ de douille + 0,65€ de prise électrique + 1,80€ de fil électrique + 1,5€ d'ampoule basse consommation.
Sinon, Smab n'a pô résisté plus de 27 secondes devant un aspirateur sans sac Tornado vendu à 69€ neuf alors qu'il est habituellement à 130€. A titre indicatif, le pied d'enceinte neuf coûte 34,90€...
A part ça, il se sait toujours pas ce qu'il veut pour son nohell, tsss !

- page 1 de 4