domahom (V 4)




construit en dur... avec poutre apparente

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, 23 septembre, 2014

Et d'un !

copains-apres.jpgCopains d'avant... Oui mais ça c'était avant !
Je me suis désinscrit du site Copains d'avant parce que je ne peux pas cautionner leur dérive, qu'elle soit commerciale, identitaire, politique, ou pire simplement très conne !
Sauf qu'à ce niveau de communication, y a pas de place pour la connerie.
N'aurait-il pas été plus pédagogique, voir humain, à défaut d'être honnête puisque l'argumentaire des explications données c'est (et je cite la réponse apportée à Lô par Benoît Méli, chef de projet Data chez Linternaute) :
Les données de délinquance sont en effet des données sensibles. Mais faut-il donc taire ces chiffres qui pourraient relativiser les discours sécuritaires qui surfent justement sur l'absence totale de chiffres jusqu'à présent ? Notre objectif est aussi de faire prendre conscience de la relativité du phénomène. C'est exactement ce que vous avez fait lorsque vous avez lu que le nombre de cambriolage près de chez vous atteint un taux de 6,15 cambriolages pour 1000 logements. Une chose est sûre : c'est bien l'absence de chiffres sur la délinquance qui entretient le tabou sur ce sujet et laisse un boulevard aux discours les plus extrêmes.
C'est clair qu'un boulevard aussi bien balisé est immanquable !
Donc, oui, pourquoi ne pas avoir donné les chiffres de création d'emplois (l'emploi est un sujet qui passionne les français tout autant que la délinquance) pour changer de ceux des destructions d'emplois ?
Alors je retourne l'argument de cette façon :
c'est bien l'absence de chiffres sur la création d'emplois qui entretient le tabou sur ce sujet et laisse un boulevard aux discours les plus extrêmes.
Qu'on vienne me dire que c'est une logique infantile, peut-être et je m'en moque puisque de toute manière elle est im-pa-ra-ble !
Je n'ai pas eu d'autre réponse à leur fournir que celle de me désabonner de leur service.
J'aurai pu simplement envoyer le message à la corbeille, accompagné d'une des plus belles insultes de mon répertoire, mais non, là, on touche à une dérive très grave.
Les réseaux sociaux ne servent pas qu'à publier des photos de chats, ils sont des armes pour manipuler, pour attaquer, pour faire fortune, mais aussi pour se défendre, pour s'indigner, pour informer.
J'ai su arrêter la clope, alors je survivrai très bien sans les réseaux sociaux, et quand vous ne m'y verrez plus, vous saurez qu'ici au moins, je suis chez moi.

dimanche, 21 septembre, 2014

Ça sent le grand ménage d'automne

Déjà que je n'étais pas très chaud à l'idée de venir sur les réseaux commerciaux sociaux, parce que je sais ce que coûte un site Internet quelle qu'en soit la finalité (temps passé, entretient, frais d'hébergement et de domaine, rêves de richesse et de célébrité), et aussi parce que ce fait de plus en plus pressante mon envie d'en partir, ce matin, je reçois ça :

copains-d-apres.jpg
Heu...
Je ne comprends pas bien l'intention de ce mail et surtout de son message.
Y a-t-il une étude de marché pour une société de vente d'accessoire d'autodéfense ?
Un sondage d'opinion pour les merveilleuses idées de partis politiques surfant sur la vague de l'insécurité ?
Est-ce une forme de conditionnement des masses laborieuses en vue des prochaines échéances électorales ?
Bref, je ne comprends pas.
Ce que je ne veux pas comprendre non plus, c'est ce que j'imagine être, comme stratégie de prise de contrôle, la construction d'un géant de l'Internet (l'Internaute et Cie) avec ses ramifications et donc ses produits utilisateurs des multiples services, et le fantastique réservoir à gogos manipulables la formidable tribune d'expression (entre autres) que cela permet.
Je ne me sens pas en insécurité, peut-être à tors, mais voir la synthèse d'un discours de Le Pen, dans un mail racoleur et putassier écrit par le fils caché de Pujadas et de Voici, c'est pour moi le signale qu'il est tant de dire non à cette conception de l'utilisation de l'Internet.
Après la crise financière et la crise économique, ce serait vraiment dommage d'accélérer celles de la crise identitaire et de la crise sociétale.

En conséquence, mes jours sont comptés sur Facebook, Twitter, Instagram et autres réseaux qui ne veulent que mon bonheur, je ne vais pas cautionner encore longtemps ces écosystèmes douteux.
Tiens et je vais vous mettre du (très bon) Nicolas Peyrac dans la tête en guise de conclusion :
Je souffle la bougie
Je me dessine une folie
Les doigts croisés sur l'infini
Je dis salut
Et peut-être qu'un jour
Je serai de retour
Qui peut me dire comment
L'exil vient aux errants
Je pars...

Et on se retrouvera peut-être sur des alternatives libres.

vendredi, 19 septembre, 2014

Devine

bouchon-19-09-2014.jpg
Oué, devine quelle route je prends le matin pour aller bosser ?
Du coup, je sais déjà que je vais devoir emprunter les contournements... comme tous ceux qui auront la même idée.
Alors c'est officiel, aujourd'hui je vais être en retard !

lundi, 15 septembre, 2014

Revenir...

En gros c'est un peu comme la chanson de Claude François : "Ça s'en va et ça revient..."
Bref, nous y sommes allés, nous en sommes revenu et nous avons vu le mur, LE mur, The Wall !
Alors en photo, il est bien, mais en vrai il est encore mieux :

mur-apres-1.jpg
Du coup, nous sommes riches de plein de pierres en rab vu qu'on avait demandé au maçon de faire le mur moins haut et l'ouverture plus large.
Dans l'absolu c'est pas bien grave vu qu'on lui demandera de le prolonger jusqu'à l'escalier et au delà vers le mur du prolongement de la maison.
En clair nous sommes plus que satisfaits du résultat, ravis, enchantés, c'est trop bien, super beau et archement joli.

samedi, 13 septembre, 2014

Partir...

verger_coupe
Oué, partir pour voir de nos propres yeux comment ce mur a été remonté.
Nos voisins chefs de chantiers nous ont émerveillés d'une photo, alors forcément, on trépigne !
On rentre lundi, on vous racontera.
Soyez pô sages !

mardi, 9 septembre, 2014

La fureur de vaincre...

Hier après-midi, dans l'plasma y avait La fureur de vaincre, de Lo Wei :

fureur-dvd.jpg
Houla la vache de scénario de merde !
Yeah !
Alors dans le genre ça a mal vieilli, ça envoie du lourd.
Tellement c'est trop moche qu'on apprécie même pô la chorégraphie des combats.
Bon, il va me falloir un Star Wars pour me remettre, minimum, c'est dire...

lundi, 8 septembre, 2014

Délivre-nous du mal

Ce matin, un lapin je me suis fait une toile.
Au programme Délivre-nous du mal, de Scott Derrickson :

delivre-nous.jpg
J'vous l'fais cours :
L'Iraq, la guerre, des soldats trouvent une tombe et rentrent possédés aux USA.
USA, le flic rencontre le curé, équipe de choc pour exorciser le soldat meneur qui a enlevé la femme du flic.
Fin.
En gros, on a tous les trucs pour faire sursauter le spectateur, la caméra épaule pour les scènes d'actions, la sombritude pour accentuer l'effet de surprise, les cris, les voix, du sang, beaucoup de sang, la repentance, dieu, toussa toussa, etc., c'est fatiguant !
Les acteurs jouent super bien mais le rythme n'est pas là, il y a un côté plat dans le scénario dont j'arrive pas imaginer un relief.
Dommage, vraiment dommage, y avait tout pour faire un excellent film.

lundi, 1 septembre, 2014

Lucy

Aujourd'hui, je me fais Lucy :

lucy-film.jpg
Comment vous dire... c'est du Besson.
Vous prenez un peu de Léon, un peu de Midnight Express, un soupçon de Da Vinci Code, beaucoup de référence à 2001, un peu de Michael Ange et ça fini avec une clé USB peine d'étoiles.
C'est bien joué, mais le rythme n'est pas constant et comme pour 2001, l'odyssée de l'espace, je pense qu'il faudrait lire le bouquin avant pour tout bien comprendre... ha, j'apprends à l'instant qu'il n'y a pas de roman... bon bah demerden sie sich hein !
En gros Lucy est la gentille et elle gagne à la fin, voila, voila.
Comment ?
Nan, c'est cadeau ne me remerciez pas ;-)

jeudi, 28 août, 2014

J'ai fait caca dans du papier !

L'autre jour, vu que mon stock d'anti-inflammatoires était au plus bas (mé si, mon dos en ruine toussa toussa) alors qu'une gentille cruralgie tente de s'installer de manière prolongée, vl'a ti pô que je décide de foncer chez le docteur pour refaire des provisions.
Par ailleurs, vous vous souvenez que j'ai fêté au cours du printemps mon 11e 50e anniversaire, et qu'à la suite de ça, j'ai reçu, de la part d'un organisme qui ne pense qu'à la santé, une jolie lettre m'enjoignant vu mon grand âge de foncer chez le docteur pour mettre en place un dépistage du cancer colo-rectal.
Ma première pensée fut : "M'enfin, il n'a pô l'droit de toucher à mon péteux ! Y a que mon Smab qu'à l'droit nan mé ho !"
Oué je sais chui pô partageur...
Du coup je me suis renseigné pour savoir en quoi ça consistait EXACTEMENT avant d'entamer des séances d'hypnose afin d'être plus zen et... comment dire... réceptif à une procédure invasive dit plus vertement, j'ai pô envie de me faire taper dans l'dos par le premier venu sadique qui n'aurait que l'idée de m'aspirer le caca dans l'cul, ah ça non alors !
Ouf, je suis rassuré, ça consiste seulement en un prélèvement d'échantillons de selles.
Voici l'explication détaillée sur le "dispositif de collecte" :

collecte-selles.jpg
Après ma thérapie de rassurage, après les vacances et une fois la reprise du boulot plus qu'amorcée, je partis donc chez le médecin avec la lettre et ma liste de bonbons pour ma santé.
C'est quand le docteur m'a tout bien expliqué que j'ai réussi à ne pas éclater de rire quand il m'a dit (accent chinois inside) : "On va chercher du sang dans le caca" parce que ça induisait dans ma tête : "Pas de pratiques extrêmes qui pourraient me ruiner le fion avant de mettre les mains dans le cambouis".
Oué je sais j'ai l'imagination fertile...
Alors le premier jour... blocage !
Bah oué, j'ai pas pu faire popo, ché pô c'qui c'est passé, ça m'bloquait, j'ai pas réussi, donc ça compte pas hein.
Deuxième premier jour, c'est mieux... enfin mieux, je m'entends, parce que ce billet n'est pas en odorama...
Deuxième vrai jour, ça passe tout seul, soit la VMC est efficace ou alors y a moins de fermentation inside.
Troisième jour, c'est là que tu réalises à quel point c'est... chiant, mais bon trois jours c'est pas la mer à boire.
Voila, il est temps de mettre ces morceaux de moi-même dans l'enveloppe prévue à cet effet et de poster le tout.
Allez, on en reparle quand les résultats arriveront hein !

PS : Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer la petite notice figurant sur la plaquette recevant les échantillons :

carte-people.jpg
En gros, ça nous donne la recette du magazine pé-o-ple, mé si, c'est comme ça que dit Montebourg pour dire pi-peul... Montebourg... hu, hu, hu, c'est bien un politique tient, ça veut avoir l'air mais ça vit sur une autre planète et ça parle un autre langage... bref, pour faire un magazine pé-o-ple donc, vous prenez de la merde, vous l'étalez bien en fine couche épicétou, par contre pour les analyses...
Bon, d'accord dans le pé-o-ple je n'en suis qu'à la carte postale pé-o-ple, mais je débute...

lundi, 25 août, 2014

Les Gardiens de la Galaxie

J'me suis fait ça comme film aujourd'hui :

gardiens-galaxie.jpg
Bon, c'est du Marvel, on aime ou on aime pas, mais bon on pourrait écrire le scénario deux scènes à l'avance tellement on sait ce qui va se passer.
N’empêche que c'est un super divertissement !
Forcément les gentils gagnent à la fin (il doivent revenir pour mettre une volée à Thanos le super pas gentil).
Par contre si vous aller le voir, vous aurez besoin de vos mouchoirs dès les premières scènes, parce que ça attaque TRÈS fort...

- page 1 de 85